News

G. Lacoste : "A 150 % sur 95 minutes..."

05/01/2017

 

Ce dimanche à 14h30 au stade Clement Ader, nos féminines reçoivent Grenoble (D2) en 32èmes de finale de la Coupe de France Féminine. Avant cet évènement, nous sommes partis à la rencontre de Greg Lacoste, entraineur de notre DH Féminine. 

 

Bonjour Greg, peux-tu te présenter à nos internautes ?

 

J'ai 36 ans, j'officie en tant qu'assistant de vie scolaire dans un collège chez moi à Lavelanet. Papa De 2 adorables filles de 15 ans Lia Et Louna 6 ans. Je coache depuis maintenant 11 saisons. Après avoir pris du recul Quand à ma modeste "carrière" de joueur, suite à une grosse frustration liée à de nombreuses blessures. Je suis dans ma 5ème année avec les féminines et ma 3ème à l'As Muret, après 2 saisons passées au TFC. 

 

Cela va faire 3 saisons que tu es au club, et 2 comme entraîneur de l’équipe première féminine, quel bilan tires-tu de tes 3 premières saisons ?


Le bilan est forcément bon, au-delà même de mes espérances.

Sportivement déjà, Je suis arrivé il y a 3 saisons avec un groupe U19 nationaux composé seulement d'une petite dizaine de joueuses, qui n'avaient gagné aucune rencontre la saison précédente...La première étape fut de constituer un groupe capable de prendre un minimum de plaisir sur le terrain et d'éviter la dernière place qui nous était promise. C'est comme cela qu'a débuter mon histoire avec l'ASM, par un gros recrutement avec des jeunes filles voulant accumuler du temps de jeu à ce niveau. 7 joueuses m'ont suivi du TFC et 4 d'autres cieux. A noter, que 7 d'entre elles sont encore avec moi dans le groupe DH. (Rattin, Bima, Barneoud, Arnaud, Benezeth et les sœurs Boury). Nous finirons cette saison là à la 4ème place derrière les ogres de la poule, Montpellier, TFC et Soyaux et surtout devant Nîmes, les girondins de Bordeaux, Albi, Rodez, Monteux etc...Avec en point d'orgue un magnifique 0-0 contre Montpellier triples championnes de France à cette époque là.

La saison dernière, fut une année tout simplement magique. Seules quelques amoureuses du club étaient restées suite aux deux descentes d'affilées. Il a donc fallut intégrer directement dans le projet ces mêmes U19 et quelques recrues pour établir un groupe solide. Que dire !? L'osmose a pris entre les anciennes, les jeunes et les nouvelles, un vrai groupe s'est dégagé, un vrai état d’esprit, qui nous ont mené au titre de champion DH, ainsi qu'en finale de Coupe de Midi et finale nationale d'accession en D2, perdu malheureusement à Metz. Avec en prime la montée de l'équipe réserve en PH menée par François Cueto.

Le bilan sportif et humain est donc extraordinaire à mes yeux sur ces 2 dernières saisons. La section féminines de Muret va bien, se reconstruit avec 2 équipes seniors qui fonctionnent bien sportivement et vit bien ensemble, une équipe U17 et depuis cette saison une équipe U14.

 

Cette année, la première phase a été un peu mitigée en terme de résultats, comment l’expliques-tu ?

 

Ce début de saison a été un peu compliqué en effet en terme de résultats et nous ne pouvons nous en prendre qu'a nous même.

Je ne vais pas rentrer dans des excuses sur des départs (pour des raisons scolaires pour la plupart) ou sur une saison précédente interminable, finit fin juin...Oui, nous avons du compenser ces départs, oui, la coupure estivale a était courte, mais ces excuses ne sont pas valables quand on a des objectifs élevés comme les nôtres. Surtout que notre recrutement a était très bon à l'intersaison en terme de qualité, avec entre autre les arrivées d’Élodie Dumas, Faiza Chaban et Magalie Vergeron, 3 joueuses expérimentées à ce niveau, de vrais plus values sportives et humaines.

Un manque de sérieux, un manque de travail s'étaient installé dans ce groupe. Nous vivions bien, trop bien sans doute, tous ensemble.

Nous sommes repartis depuis 2 mois sur une nouvelle façon de travailler, un nouveau système de jeu pour casser cette monotonie, ainsi que de nouveaux objectifs en termes de jeu et de résultat. Une nouvelle dynamique s'est depuis installé et je suis très confiant et surmotivé pour cette fin de saison.

 

Le beau parcours en coupe de France met donc un peu de piment dans votre saison ?

 Bien évidemment ce parcours met du baume au cœur, bien évidemment ce match est très excitant à jouer. C'est la récompense pour ces 2 derniers mois de travail. C'est aussi une occasion de mettre cette section en valeur, ce club en valeur. Et ça sera un plaisir de voir mes jeunes joueuses se confronter à ce qui se fait de mieux en D2 et de voir par l'intermédiaire de cette rencontre ce qu'ils leurs manque pour accéder à ce niveau, ou pas... Un bonheur aussi pour ces anciennes (Pavailler, Naude) qui ont traverser toutes les tempêtes avec ces couleurs, de revivre des grands moments avec ce club si cher à leurs yeux.

 

Comment prépares-tu la venue de Grenoble, une équipe de niveau supérieur avec des joueuses de qualité ?

De la même façon que les autres rencontres, cela reste un match de foot. Rien de spécial, les mêmes « rituels ». L'excitation est déjà assez présente au sein du groupe, pour en rajouter une tonne.

 

Dans quel état d’esprits sont nos Muretaines avant ce match ?

Comme je vous ai dis précédemment, l'envie, l'excitation, la joie de vivre cette aventure tous ensemble et la sérénité sont là. Nous savons, que Grenoble est une des meilleures équipes de D2, nous savons que nous sommes totalement outsider pour cette rencontre et qu'il faudra être chacun à 150% sur 95 min...Nous n'avons rien à perdre, personne ne nous attends et on adore ça.

 

Un petit mot pour finir … 

Un petit mot pour dire un grand merci à tous les parents qui me suivent et me supportent depuis ces 3 dernières années. Mes fidèles acolytes Gene, Olivier et Patrick, sans oublier dans le désordre, les Ratinho, les Boury, Yves, Sandra, les Bourrieres, les Benezeth et les incontournables Monique, Didier, Gouzin Family...

Un grand merci aussi au Prési, Babeth, Marco, Nicole, Max et à Jérome pour leurs soutiens et pour la confiance qu'ils nous témoignent.

J'éspère n'avoir oublié personne...Bonne année à tous !!!

 

Nos partenaires